Histoire ancienne et moderne d'Abbeville et de son arrondissement (Google eBook)

Front Cover
A. Boulanger, 1834 - Abbeville (France) - 606 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Related books

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 29 - Foulons confectionnait les sommiers de laine pour les moines , et la rue des Pelletiers , les peaux qui leur étaient nécessaires ; la rue des Vignerons...
Page 258 - Picardie, que pour parvenir à rompre le propos qu'ont les Anglais de venir en Normandie, je devais envoyer mes gens courir en Picardie, afin de détruire tout le pays d'où les vivres auraient pu leur venir. Je les ai envoyés par le pont Rémy, parce que le passage de la Blanquetaque n'est pas sûr pour une grande compagnie.
Page 153 - Villani nous apprend qu'Edouard avoit entremêlé à ses archers « des « bombardes qui , avec du feu , lançoient de pe« tites balles de fer, pour effrayer et détruire les « chevaux ; et que les coups de ces bombardes « causèrent tant de tremblement et de bruit , qu'il « sembloit que Dieu tonnoit, avec grand masce sacre de gens et renversement de chevaux...
Page 43 - Le lieutenant (?) d'Isembard, ajoutent les mêmes chro« niques *, rallia les assiégeans, excita leur rage et, malgré la « plus vive résistance, parvint à reprendre le château. Afin de « perpétuer le souvenir de la conduite des moines il exigea que « l'un d'eux se rendit, chaque année, la corde au cou et une « torche à la main, sur le pont-levis du château pour y jurer, au « nom de ses confrères, qu'ils ne troubleraient point les cendres « d'Isembard. Cette humiliante cérémonie,...
Page 120 - C'est donc à douze ou quinze cents mètres environ à l'aval de ce village, que nous devons placer l'endroit où se trouvait ce passage. Sur tous les points de la Somme, depuis...
Page 432 - XIV, en 1667, anéantit ce privilège , « parce que , dit l'ordonnance , la plupart de ceux qui parviennent aux dites charges , ne pouvant satisfaire à la dépense qu'il convient de faire pour soutenir cette dignité , étant de médiocre condition et n'ayant que peu de biens , sont obligés d'abandonner leur commerce et profession...
Page 353 - Les officiers de la gabelle en ayant eu avis, mirent en campagne un aussi grand nombre d'archers, avec ordre de charger les soldats, et de les leur amener pieds et poings liés. Cet ordre étoit plus difficile à exécuter qu'à donner. S'étant rencontrés, ils se battirent furieusement.
Page 29 - Bouchers était taxée , chaque année , à quinze setiers de graisse ; la rue des Foulons confectionnait les sommiers de laine pour les moines , et la rue des Pelletiers , les peaux qui leur...
Page 174 - Somme; et là dedans ce clos se tenoit le roi de France moult volontiers; et le plus des jours y soupoit ; et disoit à son frère d'Orléans et à son conseil que le séjour d'Abbeville lui faisoit grand bien.
Page 28 - Treize fours produisaient chacun, par an, dix sous d'or, trois cents pains et trente gâteaux, dans le temps des Litanies. La cure de Saint-Michel donnait un revenu de cinq cents sous d'or, distribués en aumônes par les frères de l'abbaye. Le casuel des enterrements des pauvres et des étrangers était évalué, année courante, à cent sous d'or, également distribués en aumônes.

Bibliographic information