Histoire de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis, Volume 2

Front Cover
La veuve Duchesne, 1780
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 107 - Au combat de Carpy, un cavalier ennemi, dans le fort de la mêlée , vint, la bride entre les dents, décharger ses deux pistolets sur le comte , depuis maréchal de Tessé; une balle donna dans sa perruque.
Page 213 - ... garnifon avec tous les honneurs dus à de braves gens. Le Comte de Thungen répondit qu'il n'y auroit point d'autre traitement à attendre que celui d'être prifonniers de guerre. M. de la Chau , après avoir vainement infifté, dit à M. de Thungen...
Page 67 - On lui apporta des eaux glacées de toute efpece ; & pendant le repas qu'il feignit de prendre , il examina tous ceux qui étoient dans la tente , & les ayant jugés incapables de lui...
Page 67 - ... il s'en faifit , fit enlever tout ce qu'il trouva de meilleur , & traverfa le camp ennemi avec fon butin & fes prifonniers. Il eft rare de trouver plus de fang- froid & de courage qu'il y en a dans cette aftion.
Page 67 - Maîtres, je ne fais pour quelle expédition, prit un guide qui connoiffoit fi mal les lieux, que s'étant égarés, ils fe trouverent au milieu du camp des ennemis à trente pas de la tente du Prince de Najjau.
Page 141 - Louis. 141' gêrs , fe jette au milieu d'un Efcadron ennemi , tue d'un coup de piftolet celui qui lui avoit pris fon étendard , le rapporte, reprend fon rang, & charge de nouveau les ennemis avec la Cavalerie. On lui donna l'Enfeigne des Gendarmes de Bretagne.
Page 40 - U de ce mois, ce n'a pas été inutilement. Je n'ai ni brigue ni patron à la Cour, Sire ; c'est pourquoi je demande encore à Votre Majesté, avec instance, de se faire informer si j'ai bonne part à la victoire que \ous avez remportée contre vos ennemis.
Page 219 - Le comte de Mouchan fut nommé pour aller en Efpagne faire les fonctions de major - général de l'infanterie , & il s'en acquitta avec aurantd'intelligenceque de fermeté.
Page 115 - ... la mâchoire , perça fa langue , & lui brifa quatre dents : fon courage n'en fut point abattu; il donnoit fes ordres de la main , quand il ne Je pouvoit pas^de la voix, avec un fang-froid qui ne paraît pas être dans la nature humaine.
Page 310 - Miniftre ; mais il n'en eft pas moins beau à M. de Quadt d'avoir donné un pareil exemple de zele & de défmtéreffe-

Bibliographic information