De l'état de la poésie françoise dans les XIIe et XIIIe siècles;: Mémoire qui a remporté le Prix dans le concours, proposé en 1810, par la classe d'histoire et de littérature ancienne de l'Institut de France, sur cette question: Déterminer quel fut l'état de la poésie françoise dan les XIIe et XIIIe siècles; quels genres de poésie furent les plus cultivés?

Front Cover
Fournier, libraire, rue de la Harpe, N° 45., 1815 - French poetry - 480 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 198 - ... par une raison supérieure , un esprit simple et naïf dans le récit,' par une justesse fine et délicate dans la morale et les réflexions. Car la simplicité du ton n'exclut point la finesse de la pensée; elle n'exclut que l'afféterie: On y retrouve cette simplicité de style particulière à nos romans anciens, et qui fait douter si la Fontaine n'a pas plutôt imité notre auteur que les fabulistes d'Athènes et de Rome. L'inimitable Bon-homme n'auroit point trouvé dans Ésope et dans...
Page 363 - Soldats français, chantons Roland, De son pays il fut la gloire. Le nom d'un guerrier si vaillant Est le signal de la victoire.
Page 106 - Buisines, èles, monocorde Où il n'ya qu'une seule corde, Et muse de blet, tout ensamble ; Et certainement il me samble Qu'oncques mais télé mélodie Ne fut oncques véue ne oye.
Page 294 - Il n'est chançon en tôt le mont Que ge ne saiche par nature ; Grant despit ai com tel ordure Com tu es, contre moi parole. Sez tu nule riens de citole, Ne de viele ne de gigue? Tu ne sez vaillant une figue. De toi n'est il nus recouvriers ; Mais ge sui moult très bons ovriers , Dont ge me puis bien recouvrer; Se de ma main voloie ovrer, Ansi...
Page 92 - Li singes au marchant doit quatre deniers, se il pour vendre le porte; se li singes est à home qui l'ait acheté por son déduit, si est quites, et se il singes est au joueur, jouer en doit devant le paagier, et por son jeu doit estre quites...
Page 224 - Il rencontre une jeune et jolie bergère qui garde ses moutons ou qui cueille des fleurs en suivant son troupeau; il lui fait des propositions d'amour , lui offre de l'emmener et de lui donner de riches présents ; il arrive parfois que la jouvencelle appelle à son secours des bergers qui font fuir promptement le téméraire; mais le plus souvent elle accepte le marché, dont la conclusion est décrite avec toutes ses circonstances ; et voilà le canevas de toutes les Pastourelles (2).
Page 163 - Roman , vient de ce qu'à la suite d'un combat avec Conolt, Guillaume d'Orange reçut un coup d'épée sur la figure , qui lui abattit une partie du nez.
Page 152 - ... causa peines et chagrins. Tristan épousa une autre Yseult, surnommée aux Blanches -Mains, fille de Houel, roi de la Petite - Bretagne ; mais ce mariage ne lui fit jamais oublier Yseult, femme de son oncle Marc, roi de Cornouailles. C'est de cette dernière dont tous les romanciers et les poètes parlent sans cesse ; ce sont ces deux amants qu'ils proposent pour modèles de constance et de fidélité.
Page 220 - GRAELENT. L'AVENTURE de Graalent Vos dirai si que je l'entent : Bon en sont li lai à oïr Et les notes à retenir.
Page 187 - Mais si les vœux étoient rejetés, la fleur de dents de lion indiquoit qu'on avoit donné son cœur, que le requérant d'amoureuse merci ne devoit conserver aucune espérance, et qu'il employait mal son temps. Les feuilles de laurier peignoient la...

Bibliographic information