Ioannis Calvini opera quae supersunt omnia: Institution de la religion chrétienne. 1865-1866

Front Cover
C.A. Schwetschke, 1865
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 8 - Evangile (ainsi l'appellent-ils) ne cerche autre chose qu'occasion de séditions et toute impunité de mal faire. Car Dieu n'est point Dieu de division, mais de paix : et le Fils de Dieu n'est point ministre de péché, qui est venu pour rompre et destruire les œuvres du diable. Et quant à nous, nous sommes injustement accusez de telles entreprinses, desquelles nous ne donnasmes jamais la moindre souspeçon du monde.
Page 97 - C'est donc une telle persuasion, laquelle ne requiert point de raisons : toutesfois une telle cognoissance, laquelle est appuyée sur une tresbonne raison, c'est assavoir, d'autant que nostre esprit a plus certain et asseuré repos qu'en aucunes raisons : finalement, c'est un tel sentiment qu'il ne se peut engendrer, que de révélation céleste.
Page 91 - Dieu, si nous n'avons refuge au décret de l'Eglise : c'est autant comme si aucun s'enquéroit dont nous apprendrons à discerner la clarté des ténèbres, le blanc du noir, le doux de l'amer. Car l'Escriture a de quoy se faire cognoistre, voire d'un sentiment aussi notoire et infaillible comme ont les choses blanches et noires de monstrer leur couleur, et les choses douces et amères de monstrer leur saveur.
Page lv - Mais toutesfois il faut que nostre doctrine consiste eslevée et insupérable par dessus toute la gloire et puissance du monde, car elle n'est pas nostre, mais de Dieu vivant et de son Christ, lequel le Père a constitué Roy, pour dominer d'une mer à l'autre, et depuis les fleuves jusques aux fins de la terre...
Page 15 - Dieu ne soit point congneu du tout: il est vraysemblable que l'exemple ne s'en debvroit trouver nulle part 10 plustost qu'entre les peuples les plus rudes, et les plus eslongnez de civilité et humanité. Or comme les payens mesmes confessent, il n'ya nation si barbare, nulle gent si sauvaige, laquelle n'ait ceste impression au...
Page 29 - Pourtant (c'est pourquoi) nostre Seigneur commande de mettre à mort tous ceux qui sont désobéissants à père et à mère : et ce à bonne cause. Car puisqu'ils ne recognoissent point ceux, par le moyen desquels ils sont venus en ceste vie, ils sont certes indignes de vivre.
Page liii - Car je n'auray nulle honte de confesser que j'ay yci compris quasi une somme de ceste mesme doctrine laquelle ils estiment devoir estre punie par prison, bannissement, proscription et feu : et laquelle ils crient devoir estre deschassée hors de terre et de mer.
Page 97 - ... en obéissance selon qu'il appartient, et exemptée de toute doute, les raisons qui au paravant n'avoyent point grande force pour ficher et planter en nostre cœur la certitude d'icelle, seront lors tresbonnes aides. Car il ne se peut dire quelle confirmation luy donne ceste considération, quand nous reputons diligemment comment Dieu a en icelle bien disposé et ordonné la dispensation de sa sagesse : quand nous recognoissons combien la doctrine d'icelle se monstre par tout...
Page liii - Au commencement que je m'appliquay à escrire ce présent livre, je ne pensoye rien moins, , que d'escrire choses qui fussent présentées à vostre Majesté : seulement mon propos estoit d^enseigner quelques rudimens, par lesquels ceux qui seroyent touchez d'aucune bonne affection de Dieu, fussent instruits à la vraye pieté.
Page lvi - ... d'une telle rigueur et rudesse pour la Messe, le Purgatoire, les pèlerinages et tels fatras? tellement qu'ils nient la...

Bibliographic information