Monumens de la vie privée des XII. Césars,: d'après une suite de pierres et médailles, gravées sous leur règne..

Front Cover
Chèz Sabellius., 1780 - Engraving
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 134 - Je sens de veine en veine une subtile flamme Courir par tout mon corps, sitôt que je te vois ; Et dans les doux transports où s'égare mon âme, Je ne saurais trouver de langue ni de voix. Un nuage confus se répand sur ma vue, Je n'entends plus; je tombe en de douces langueurs; Et pâle, sans haleine, interdite, éperdue, Un frisson me saisit, je tremble, je me meurs.
Page 76 - Enfin on sert dans des vases d'or tout ce que l'air, la terre , le Nil et la mer ont produit de plus exquis , tout ce que l'ambition d'un luxe effréné a pu rechercher de plus rare. Ce n'est pas aux besoins de la nature, mais aux délices de la table, qu'on immole, dans ce festin, une foule d'animaux qui sont des dieux sur le Nil ; rien ne peut égaler la délicatesse, le nombre et la somptuosité des mets.
Page 70 - Au milieu de fa rage 6c de fes fureurs 3 dans un palais habité par les mânes de Pompée, tout fumant encore lui-même du...
Page 5 - Grec, l'amour pour la débauche ; on du oit de lui, qu'il étoit le mari de toutes les femmes , & la femme de tous les maris.
Page 101 - Que plus d'une infâme posture , Plus d'un outrage à la nature Excitent d'impudiques ris , . Et que chaque digne convive Y trouve une peinture vive De Capoue et de Sybaris.
Page 134 - Heurçux qui près de toi, pour toi feule foupire : Qui jouit du plaifir de t'entendre parler : Qui te voit quelquefois doucement lui fourire : Les Dieux, dans fon bonheur...
Page 69 - Cydnus , dans un navire dont la poupe étoit d'or, les voiles de pourpre & les rames d'argent.
Page 101 - One t la nature fans nuages , Montre en eux tous fes avantages , Comme dans nos premiers ayeux ; Qu'ils tournent leurs mains irritées Contre des modes inventées Pour le fupplice de leurs yeux...
Page 2 - D'ailleurs, nous nous fommes tenus quelquefois aux equivalens les plus adoucifTans, & nous avons même paffé quatre ou cinq vers dans le cours de l'ouvrage , qui nous ont paru trop fcabreux. Nous y avons feme...
Page 70 - Pompée, tout fumant encore lui-même du fang qu'il a verfé dans la Theflalie , cet amant adultère a pu mêler aux foins dont il...

Bibliographic information