Revue orientale et américaine, Volume 1

Front Cover
Léon de Rosny
Challamel ainé, 1859 - Ethnology
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 220 - Lim. 11 veille à ce que les guerriers viennent chacun avec le costume particulier de sa tribu, et que tous soient parés le plus somptueusement possible. Il veut, dit-il, que les Latins admirent la magnificence des Serbes. Car ils possèdent bien des choses, ces nobles Latins : ils savent forger avec art les métaux, précieux, tisser des étoffes éclatantes ; mais il leur manque ce qu'il ya de plus digne d'envie, le front élevé et le regard dominateur des Monténégrins. Voyant les six cents...
Page 243 - Pour vous faire rire, je vous dirai que le sultan a eu recours aux prophètes, aux sorciers, aux devins et aux fous qui passent pour saints chez les musulmans. Ils lui ont prédit que le 21 serait un jour extrêmement fortuné pour l'empire ottoman.
Page 229 - Nantes, on a fait beaucoup de cas des panégyriques de Louis XIV: les réfugiés au moins n'étaient pas disposés à leur donner du poids. Je vous prie, monsieur, d'employer votre crédit auprès du savant du canton d'Uri, pour qu'il ne perde pas son temps à faire le mien avant mon décès. Ces lois dont on parle tant, au bout du compte, ne sont point faites encore.
Page 19 - C'est moi qui dois être la première. >> La tête dit: « J'ai des oreilles et je puis entendre; j'ai des yeux et je puis voir ; j'ai une bouche et je puis manger. Dans la marche, je vais en avant. Vous n'avez aucun de ces avantages. Voilà pourquoi je dois être la première.
Page 55 - Bissachère, qui dans d'autres pays est contraire à la population, n'a point dans celui-ci cet inconvénient, et paraît même lui être propice. Ce n'est pas que la légère supériorité qui peut se trouver dans le nombre des naissances des femmes puisse être une juste cause de leur pluralité dans le mariage ; mais cette pluralité, qui communément n'est recherchée que par la volupté pour varier les jouissances, a dans ce pays un autre objet : l'accroissement de la famille. Toutes les femmes...
Page 187 - Corriger, modifier, rectifier les textes est le plus précieux de leurs droits. Ils en usent largement et avec tout l'orgueil impérieux de la conquête; aucun texte n'est à l'abri de leurs rigueurs, etc. , etc. » Ce verbiage, qui comporterait une qualification plus sévère, est d'autant plus déplacé, que, dans le texte dont parle M. de Gobineau, je n'ai ni corrigé, ni modifié, ni rectifié, je ne dis pas un mot, mais même un trait. Le reste de ses griefs est tout aussi fondé que ce qui...
Page 183 - M. Oppert déclare qu'il a mis plus d'une année pour arriver à la traduction qu'il a obtenue. Quelques heures (!) m'ont suffi pour terminer ma tâche, et ceci (sic) est d'un intérêt très-majeur sur lequel j'appelle tout particulièrement l'attention, car il en résulte que si les arabisants veulent s'occuper, comme désormais il leur est facile de le faire, du déchiffrement des textes de la troisième espèce, d'ici à peu de mois (c'est, beaucoup ; il paraît que tous les arabisants ne sont...
Page 229 - Un temps viendra, madame, je le dis toujours, où toute la lumière nous viendra du Nord * : votre majesté impériale a beau dire ' , je vous fais étoile, et vous demeurerez étoile. Les ténèbres cimmériennes resteront en Espagne; et à la fin même, elles se dissiperont.
Page 242 - Les Grecs, les Spartiates ont bien dégénéré; ils aiment la rapine mieux que la liberté. Ils sont à jamais perdus s'ils ne profitent point des dispositions et des conseils du héros que je leur ai envoyé.
Page 368 - Burgoa affirme que tous les Indiens du Mixtecapan s'entendaient les uns avec les autres, les différences consistant uniquement dans le retranchement, l'adjonction ou le changement de quelques syllabes et dans le mode de leur prononciation. Cet écrivain si au courant des choses de son pays, n'admet en réalité que quatre langues, qui étaient la mixtèque, la zapotèque, la mixi et la wabi, encore les trois premières ont-elles, disait-il , plus d'un point de contact.

Bibliographic information