Histoire d'Hérodote: traduite du grec, avec des remarques historiques et critiques, un essai sur la chronologie d'Hérodote, et une table géographique, Volume 3

Front Cover
G. Debure l'aîné, 1802 - Greece
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 243 - ... derrière de la tête , et les Auséens sur le devant. Dans une fête que ces peuples célèbrent tous les ans en l'honneur de Minerve, les filles partagées en deux troupes, se battent les unes contre les autres à coups de pierres et de bâtons. Elles disent que ces...
Page 91 - Il paroît constant qu'il ya une trèsgrande quantité d'or (a) vers le -Nord de l'Europe ; mais je ne saurois dire avec certitude , comment on parvient à se le procurer. On dit cependant que les Arimaspes enlèvent cet or aux Gryphons, et que ces Arimaspes n'ont qu'un œil. Mais , qu'il y ait des Hommes qui naissent avec un œil seulement , et qui, dans tout le reste, ressemblent parfaitement aux autres hommes, c'est une (a) Quoique je ne sois pas tout-à-fait de l'avis de M.
Page 171 - Borysthène commence à être navigable. Quand le roi vient à mourir, ils font en cet endroit une grande fosse carrée. Cette fosse achevée , ils enduisent le corps de cire, lui fendent le ventre, et, après l'avoir net4;toyé et rempli de souchet broyé, de parfums, de graine d'ache et d'anis, ils le recousent.
Page 255 - Quant à la bonté du terroir , la Libye ne peut , à ce qu'il me semble , être comparée ni à l'Asie ni à l'Europe : j'en excepte seulement le Cinyps , pays qui porte le même nom que le fleuve dont il est arrosé.
Page 21 - On aperçoit le mort à travers cette colonne, au milieu de laquelle il est placé. Il n'exhale aucune mauvaise odeur, et n'a rien de désagréable. Les plus proches parents du mort gardent cette colonne un an entier dans leur maison. Pendant ce temps-là, ils lui offrent des victimes, et les prémices de toutes choses. Ils la portent ensuite dehors, et la placent quelque part autour de la ville.
Page 195 - Les femmes sont communes entr'eux , afin qu'étant tous unis par les liens du sang , et que ne faisant tous , pour ainsi dire, qu'une seule et même famille, ils ne soient sujets ni à la haine, ni à la jalousie.
Page 86 - C'est aussi le seul où l'on trouve (^>oo) l'encens, la myrrhe, la cannelle, le cinnamome, le lédanon. Les Arabes recueillent toutes ces choses avec (201) beaucoup de peine, excepté la myrrhe. Pour récolter l'encens, ils font brûler sous les arbres qui le donnent, une gomme appelée Styrax , que les Phéniciens apportent aux Grecs. Ils brûlent cette gomme pour écarter une multitude de petits serpens volans, d'espèces différentes, qui gardent ces arbres, et qui ne les quitteroient pas sans...
Page 169 - ... fassent cas, ils lui présentent ces têtes , lui content comment ceux à qui elles appartenaient les ont attaqués, quoiqu'ils fussent leurs parents, et comment ils les ont vaincus. Ils en tirent vanité et appellent cela des actions de valeur.
Page 168 - ... le couvrent d'un morceau de peau de bœuf, mais ils le dorent aussi en dedans, et s'en servent, tant les pauvres que les riches, comme d'une coupe à boire. Ils font la même chose des têtes de leurs proches, si, après avoir eu quelque querelle ensemble, ils ont remporté sur eux la victoire en présence du roi. S'il vient chez eux quelque étranger dont ils fassent cas, ils lui présentent ces têtes, lui content comment ceux à qui elles appartenaient...
Page 172 - Scythes royaux, un peu de l'oreille, se rasent les cheveux autour de la tête, se font des incisions aux bras, se déchirent le front et le nez, et se passent des flèches à travers la main gauche. De là, on...

Bibliographic information