Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books 1 - 10 of 22 on ... le sable ; quelques groupes de Turcs assis devant un café bâti en feuillage,....
" ... le sable ; quelques groupes de Turcs assis devant un café bâti en feuillage, et fumant la pipe ou faisant la prière; un peu plus loin, les collines désertes de sable sans fin, qui se teignent d'or aux rayons du soleil du soir, et où le vent soulève... "
Oeuvres complètes de m. le vicomte de Chateaubriand: Essai sur la ... - Page 281
by François-René vicomte de Chateaubriand - 1837
Full view - About this book

Souvenirs, impressions, pensées et paysages, pendant un voyage en ..., Volume 1

Alphonse Marie L. de Prat de Lamartine - 1835
...qui se teignent d'or aux rayons du soleil du soir , et où le vent soulève des nuages de poussière enflammée ; enfin le sourd mugissement de la mer...et à la pensée du promeneur le mélange le plus sublime , le plus doux et à-la-fois le plus mélancolique qui ait jamais enivré mon ame; c'est le...
Full view - About this book

Oeuvres completes, Volume 34

François-René vicomte de Chateaubriand - 1837
...sable; quelques groupes » de Turcs assis devant un café bâti en feuillage, » et fumant la pipe on faisant la prière; un peu » plus loin les collines...qui se mêle au bruit musical du vent » dans les tètes de sapins , et au chant de milliers » d'oiseaux inconnus; tout cela offre à Tœil et à la...
Full view - About this book

Essai sur la littérature anglaise et considérations sur le génie ..., Volume 2

François-René vicomte de Chateaubriand - English literature - 1836 - 356 pages
...teignent d'or aux rayons du soleil du soir , » et où le vent soulève des nuages de poussière » enflammée ; enfin, le sourd mugissement de » la...vent » dans les têtes de sapins , et au chant de mil« liers d'oiseaux inconnus; tout cela offre à » l'œil et à la pensée du promeneur le mélange...
Full view - About this book

Essai sur la littérature anglaise et considérations sur le génie des hommes ...

François René Chateaubriand (vicomte de.) - 1836
...d'or aux rayons du soliil du soir, " et où le vent soulève des nuages de poussière aiflammée; " enfin, le sourd mugissement de la mer qui se mêle au " bruit musical du vent dans les têtes de sçins, et au " chant de milliers d'oiseaux inconnus ; tout cela offre à " l'œil et à la pensée...
Full view - About this book

Œuvres

Alphonse de Lamartine - 1836 - 761 pages
...qui se teignent d'or aux rayons-du soleildu soir, et où le vent soulève des nuages de poussière enflammée, enfin le sourd mugissement de la mer qui se mêle au bruit musical du vent dans les têtesde sapins et au chant de milliers d'oiseaux inconnus; tout cela offre à l'œil et à la pensée...
Full view - About this book

Oeuvres complètes: Essai sur la littérature anglaise. T. 33-34

François-René de Chateaubriand - 1837 - 351 pages
...fifre et du tambourin , environnées » d'une foule d'enfans vêtus d'étoffes rouges bor» dées d'or, et qui dansent devant leurs chevaux; « quelques cavaliers...dans les têtes de sapins , et au chant de milliers M d'oiseaux inconnus; tout cela offre à l'œil et à la » pensée du promeneur le mélange le plus...
Full view - About this book

Souvenirs, impressions, pensées et paysages, pendant un voyage ..., Volumes 1-2

Alphonse Marie L. de Prat de Lamartine - 1838
...qui se teignent d'or aux rayons du soleil du soir, et où le vent soulève des nuages de poussière enflammée; enfin le sourd mugissement de la mer qui...milliers d'oiseaux inconnus; tout cela offre à l'œil cl, à la pensée du promeneur le mélange le plus sublime . le plus doux, et à la fois le plus mélancolique...
Full view - About this book

Voyage en Orient: 1832-1833

1843
...qui se teignent d'or aux rayons du soleil du soir, et où le vent soulève des nuages de poussière enflammée ; enfin le sourd mugissement de la mer...et à la pensée du promeneur le mélange le plus sublime, le plus doux et à-la-fois le plus mélancolique qui ait jamais enivré mon âme; c'est le...
Full view - About this book

Voyage en Orient: 1832-1833, Volume 1

Alphonse de Lamartine - 1843
...qui se teignent d'or aux rayons du soleil du soir, et où le vent soulève des nuages de poussière enflammée ; enfin le sourd mugissement de la mer...chant de milliers d'oiseaux inconnus; tout cela offre a l'œil et à la pensée du promeneur le mélange le plus sublime, le plus doux et à-la-fois le plus...
Full view - About this book

Voyage en Orient, 1832-1833, Volume 1

Middle East - 1843
...qui se teignent d'or aux rayons du soleil du soir, et où le vent soulève des nuages de poussière enflammée ; enfin le sourd mugissement de la mer qui se mêle au bruit musical du vent dans les tètes de sapins et au chant de milliers d'oiseaux inconnus; tout cela offre à l'œil et à la pensée...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF