De la nature humaine: ou, Exposition des facultés, des actions & des passions de l'ame, & de leurs causes, déduites d'apreès des principes philosophiques qui ne font communément ni reçus ni connus

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 97 - ... leurs propres avantages. On rit des plaisanteries dont l'effet consiste toujours à découvrir finement à notre esprit quelque absurdité; dans ce cas la passion du rire est encore produite par l'imagination soudaine de notre propre excellence. En effet n'est-ce pas nous confirmer dans la bonne opinion de nous-mêmes que de comparer nos avantages avec les faiblesses ou les absurdités des autres? Nous ne sommes point tentés de rire lorsque nous sommes nous-mêmes les objets de la plaisanterie,...
Page 65 - Ce mouvement dans lequel consiste le plaisir ou la douleur est encore une sollicitation ou une attraction qui entraîne vers l'objet qui plaît, ou qui porte à s'éloigner de celui qui déplaît.
Page 86 - L'amour de la gloire, ce sentiment intérieur de complaisance, ce triomphe de l'esprit, est une passion produite par l'imagination ou par la conception de notre propre pouvoir, que nous jugeons supérieur au pouvoir de celui avec lequel nous disputons ou nous nous comparons. Le repentir est une passion produite par l'opinion ou la connaissance qu'une action qu'on a faite n'est point propre à conduire au but qu'on se propose ; son effet est de faire quitter la route que l'on suivait, afin...
Page 7 - Que le sujet auquel la couleur et l'image sont inhérentes, n'est point l'objet ou la chose vue; « Qu'il n'ya réellement hors de nous rien de ce que nous appelons image ou couleur; « Que cette image ou couleur n'est en nous qu'une apparence du mouvement, de l'agitation ou du changement que l'objet produit sur le cerveau, sur les esprits ou sur la substance renfermée dans la tête ;
Page 127 - Dieu qui a fait l'oreille n'entendra-t.il pas ? Et ce n'eft pas moins bien raifonner que de dire : le Dieu qui a fait l'œil n'eft-il pas en état de...
Page 98 - On pourrait donc en conclure que la passion du rire est un mouvement subit de vanité produit par une conception soudaine de quelque avantage personnel, comparé à une faiblesse que nous remarquons actuellement dans les autres, ou que nous avions auparavant...
Page 69 - Puisque nous voyons que tout plaisir est appétence & suppose une fin ultérieure, il ne peut y avoir de contentement qu'en continuant d'appéter. Il ne faut donc pas être émerveillés que les...
Page 65 - Ce mouvement agréable est nommé amour relativement à l'objet qui l'excite. Mais lorsque ce mouvement affaiblit ou arrête le mouvement vital, ' on le nomme douleur. Et, relativement à l'objet qui le produit, on le désigne sous le nom de haine.
Page 65 - ... que du mouvement excité dans une substance intérieure de la tête; ce mouvement ne s'arrêtant point là mais se communiquant au cœur doit nécessairement aider ou arrêter le mouvement que l'on nomme vital. Lorsqu'il l'aide et le favorise, on l'appelle Plaisir, Contentement...

Bibliographic information