Oeuvres complettes de M. l'abbé de Voisenon, Volume 2

Front Cover
Moutard, 1781
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 347 - Je veux rendre en mourant mon nom plus glorieux ; Mais je t'aime, et voudrais, s'il était bien possible, Tout à l'heure te voir à l'autel attaché : Va , je te céderais ma place à bon marché. on ESTE. Tu m'aimes? Ah! j'en prends tous les dieux pour arbitres. Tu veux être immolé : parle , quels sont tes titres ? As-tu dix fois par jour le transport au cerveau ? Tout l'univers pour toi devient-il un tombeau ? As-tu jamais rossé personne dans ta vie? Des spectres viennent-ils te tenir compagnie?...
Page 371 - Représentée pour la premiere fois par les Comédiens Italiens ordinaires du Roi, le 16 mars 1737.
Page 333 - Je suis né défiant ; cependant vous verrez Si j'empêcherai rien de ce que vous ferez. Vous pourrez me tromper sans avoir de l'adresse. Je ne reparaîtrai que pour finir la pièce.
Page 335 - ... champs, portant en mon coeur le remords, Et je rencontre un chien enrage qui me mord ; Je le deviens moi-meme, et repands 1'epouvante ; Pilade, d'une humeur sensible et prevenante, Veut bien m'aimer malgre ce petit defaut-la; Mais le destin maudit n'approuve pas cela, Par 1'ordre d'Apollon je viens sur ce rivage, Je cours toutes les mers pour avoir une image. Et je perds mon ami d'abord en arrivant. Mon infortune, O Ciel ! t'amuse trop souvent. Mais ces carreaux sont teints et cette colonnade!...
Page 380 - D'ailleurs, ajoute-t'il, Je compte , qu'entre vous très-amicalement ,'» Vous ne manquerez pas de vous faire la guerre^ • Cela fait des partis qui prennent des billets/* .Chaque jour produira des cabales nouvelle* J» J'-eipere pay.er tous F Avec l'argent de vos querelles.
Page 398 - Produit par le relTort de l'amour qui m'éclaire. (Elle chante. ) Amour, que veux-tu de moi? Mon cœur n'eft pas fait pour toi. LE MAÎTRE DE BALLET. J'en difois tout autant avant de vous connoître-.
Page 424 - A6\eursont le don de vous plaire, De les fixer ici vous avez le pouvoir. Que votre goût les forme & les éclaire; Pour hâter leurs progrès venez fouvent les voir. On fent combien cette pièce a befoin du jeu pour rculïir : malgté cela , celleci ( chofe rarement accordé?
Page 356 - Diane, sois propice; Mets un terme à tes rigueurs; Nous t'offrons en sacrifice Ce jeune homme avec nos pleurs; Mais si tu veux qu'il périsse, Le supplice est pour nos cœurs. IPHIGÉNIE. (Air: La mort de mon cher père.) Mon petit ministère Vous fera du chagrin; Je crains de vous déplaire En vous perçant le sein. Ah! si j'étais maîtresse Des climats où je suis, Les gens de votre espèce N'y seraient pas détruits.
Page 356 - De vous fanver , j'aurois beaucoup d'envie , Si ce bienfait pouvoit fe pardonner ; Tuer un homme ; ah quelle barbarie ! A cet emploi , pourquoi me deitiner : C'eft mon devoir d'ôter ici la vie , II me feroir plus doux de la donner.
Page 401 - JUSTINE. J'étois avec d'honnêtes gens , Polis , attentifs , obligeans. En femmes , nous avions d'abord deux Provençales,' Mere & fille , venant toutes deux à Paris. La mere excitoit tous nos ris , Par fes leçons grammaticales. Ma fille , vous allez voir les plus beaux efprits ; Comme moi , prenez garde à l'accent du pays Dans les fyllabes principales.

Bibliographic information