Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 269 - Aussi pour suivre cette mode , Jamais auteur n'eut tour de lit ; Et qui plus est , jamais ne mit Dans le froid le plus incommode, Qu'un laurier pour bonnet de nuit.
Page 186 - UN homme gist sous ce tombeau, Qui ne fut vaillant qu'au bordeau, Mais au reste plein de diffame : Ce fut, pour vous le faire court, Un Mars au combat de l'amour, Au combat de Mars une femme.
Page 222 - Ille déferre eft un vallon affreux , Qui n'eut jamais du Ciel un regard amoureux. Là , fur de vieux cyprès dépouillés de verdure , Nichent tous les oifeaux de malheureux augure ; La terre , pour toute herbe , y produit des poifons» Et l'hiver y tient lieu de toutes les faifons.
Page 260 - J'y contribuerais de tout mon possible à faire passer votre chagrin, et je vous ferois assurément connoître que vous avez en moi une personne qui tâchera toujours à le dissiper ou, pour le moins , à le partager. Ce qui fait que je vous souhaite encore davantage ici, c'est que, dans cette douce révolution de l'année, après le plus terrible hiver que la France ait depuis longtemps senti, les beaux jours se goûtent mieux que jamais.
Page 159 - Le bon prélat qui gît sous cette pierre, Aima le jeu plus qu'homme de la terre : Quand il mourut il n'avait pas un liard ; Et comme perdre était chez lui coutume, S'il a gagné paradis, on présume Que ce doit être un grand coup de hasard.
Page 181 - Est vivante après le trépas ; Et, s'il- n'a pas contre Dieu même Vomi quelque horrible blasphème, C'est qu'il ne le connaissait pas.
Page 269 - L'aife, & les apprêts n'y font rien, Ce plaifir pour le prendre bien , Et de la plus belle manière, Demande un Lit comme le mien. Tout-à-fait à la Cavalière.
Page 62 - Brantome , au fujet de cettte fille forte. » Quand l'heure de la mort fut venue , » elle fit venir à foi fon valet qui s'appelloit » Julien, & qui fçavoit très-bien jouer du » violon. Julien , lui dit-elle , prenez votre » violon , & fonnez-moi toujours , jufqu'à » ce que vous me voyiez morte , la défaite » des Suifles , & le mieux que vous pour...
Page 261 - Je les ai faits pour répondre à cet endroit de votre lettre , où vous me particularisez le déplaisir que vous donnent les partialités de vos trois grandes actrices pour la distribution de vos rôles. Il faut être à Paris pour en résoudre ensemble, et, tâchant de faire réussir l'application de vos rôles à leur caractère...
Page 265 - Etoit vis-à-vis de la porte, Joignant le comte de Lignon, Homme à ne jamais dire non, Quelque rouge bord qu'on lui porte. Après lui, l'abbé du Broussin, En chemise montrant son sein , Remplissoit dignement sa place, Et prenoit soin d'un seau de glace Qui rafraichissoit notre vin.

Bibliographic information