Souvenirs de la marquise de Créquy, 1710 à 1802 [by M. Cousin].

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 336 - Que les agréments de ton âge, Un cœur tendre, un esprit volage, Un sein d'albâtre, et de beaux yeux. Avec tant d'attraits précieux, Hélas! qui n'eût été friponne? Tu le fus, objet gracieux; Et (que l'amour me le pardonne !) Tu sais que je t'en aimais mieux.
Page 29 - Œnone, et ne suis point de ces femmes hardies Qui, goûtant dans le crime une tranquille paix, Ont su se faire un front qui ne rougit jamais.
Page 336 - Ah! Madame! que votre vie D'honneurs aujourd'hui si remplie Diffère de ces doux instants ! Ce large Suisse à cheveux blancs, Qui ment sans cesse à votre porte, Philis, est l'image du Temps : On dirait qu'il chasse l'escorte Des tendres Amours et des Ris; Sous vos magnifiques lambris Ces enfants tremblent de paraître. Hélas! je les ai vus jadis Entrer chez toi par la fenêtre, Et se jouer dans ton taudis. Non, Madame, tous ces tapis Qu'a...
Page 110 - Bohême parmi leurs ancêtres; ceux de Savoie , issus d'une maison qui régnait souverainement depuis cinq cents ans, • .'- se sont conformés à l'ordre ancien du royaume; ils n'y ont pris d'autres titres que ceux qui sont communs à toute la noblesse, et se sont honorés de marcher au rang des comtés, duchés et pairies qu'ils y ont obtenus. » La maison de Lorraine elle-même a tellement reconnu cet ordre qu'elle a voulu se prévaloir de dignités de l'État pour précéder les princes du sang.
Page 201 - Borde m'a dit que vous lui aviez ordonné de m'embrasser des deux côtés de votre part. Quoi ! deux baisers sur la fin de ma vie ! Quel passe-port vous daignez m'envoyer ! Deux ! c'est trop d'un , adorable Égérie ; Je serais mort de plaisir au premier.
Page 131 - Buffon, ce n'est pas un plagiat que de s'être laissé battre par des Prussiens ; c'est, au contraire, une invention toute nouvelle de M. de Soubise. — Allons donc, Monsieur! ne le défendez pas! s'écriait le chimiste; c'est un animal infime, un double cochon borgne, un mulet...
Page 151 - Place , avait fait à l'occasion de la mort de ce bon Moncrif, un quatrain dont j'ai pris note et que je vais copier avec plaisir. « Réalisant les mœurs de l'âge d'or, « Ami sûr, auteur agréable, « Ci-gît, qui vieux comme Nestor, « Fut moins bavard et plus aimable.
Page 133 - Messieurs , ajouta-t-il , j'ai fait cette expérience, moi ; j'ai fait passer des ânes et des canards sous la porte Saint-Antoine , et même sous la porte Saint-Denis qui est bien autrement haute. Eh bien , Messieurs , vous me croirez si vous voulez, mais je vous donne ma parole d'honneur que je n'en sais pas plus que vous à ce sujet.
Page 282 - Si toutes les effigies de nos rois furent abattues, ce fut principalement pour faire disparaître celle de Henri IV, qui couvrait la place où les Templiers furent suppliciés ; toutefois il est à remarquer que les révolutionnaires ont présenté plusieurs pétitions pour faire élever, toujours sur cette même place et jamais ailleurs, un colosse foulant aux pieds des croix , des couronnes et des tiares.
Page 335 - Que tu changeais en ambroisie, Tu te livrais dans ta folie A l'amant heureux et trompé Qui t'avait consacré sa vie ? Le ciel ne te donnait alors, Pour tout rang et pour tous trésors, Que les agréments de ton âge, Un cœur tendre, un esprit volage, Un sein d'albâtre, et de beaux yeux.

Bibliographic information