Chronique du religieux de Saint-Denys: contenant le règne de Charles VI, de 1380 à 1422, publiée en latin pour la première fois et traduite, Issue 6, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Chapitbe I Fondation de la chapelle de monseigneur le duc dOrléans
73
Le cardinal de Luna parle aux Anglais en faveur du pape Clément
81
Jeune fille ressuscilée par lintercession de la glorieuse Vierge Marie mère de Dieu Page
83
Mttladfexhi roi
87
On fait venir un sorcier pour guérir le roi
89
GuérisonduToi
91
Naissance de madame Marie
95
LUniversité avise aux moyens dextirperle schisme de lÉglise
99
Le roi essaie de rétablir la paix entre le duc de Bretagne et Olivier de Clisson
101
Copie de la bulle envoyée au roi par Boniface
105
Du Turc Lamornt Buxin
113
Mort du roi dArménie Ibid Chap XV Réconciliation du duc de Bretagne et dOlivier de Clisson
115
Comment le duc de Berri prit possession du comté de Boulogne Comment il obtint de léglise de SaintDenys un morceau de la tête de saint H Maire d...
117
Les Juifs sont chassés du royaume
119
Le connétable de France soumet le roi de Bohême
123
De maître Jean de Varennes
125
Chapitre I Trêve conclue entre les rois de France et1 dAngle terre
129
LUniversité de Paris travaille à rétablir lunion dans lÉglise
131
Lettre de lUniversité de Paris sur les moyens de rétablirTunion de lÉglise
137
Réponse du roi
183
Mort du pape Clément
185
Le roi écrit aux cardinaux de surseoir à lélection
189
A la requête delUniversité le roi écrit une seconde fois aux cardinaux de différer lélection
193
Les cardinaux prtàdfedt À lIheitioini ttpttfcsavoir juré de tra vailler de tout leur pouvoir à lunion de lÉglise
199
Lettre adressée au pape par lUniversité
207
Le roi convoque les prélats de son royaume pour travailler à la paix de lÉglise Page
219
Décisions prises par lassemblée des prélats
227
Naissance dun fils du duc dOrléans
247
Chapitre I Le pape reçoit avec égard et courtoisie les envoyés du roi
249
Les envoyés obtiennent avec beaucoup de peine la cédule du ser ment que messeigneurs les cardinaux avaient prêté avant lélection
253
La voie proposée par le pape nest pas approuvée messeigneurs les cardinaux se prononcent pour celle du roi
259
Opinions des cardinaux
265
Le pape conseille aux ducs daccepter la voie quil propose
277
Le pape fait savoir par écrit ses intentions au sujet du rétablisse meut de lunion
285
Chap Vil Incendie du pont dAvignon
297
Conclusions dun infâme jacobin
299
La voie que propose le pape nest acceptée ni par les envoyés ni par les cardinaux
305
Les cardinaux approuvent par écrit la voie proposée par le roi
309
Le pape refuse une audience publique aux députés de lUniversité
313
Le pape défend aux cardinaux de signer la cédule demandée par les ducs
315
Dernière réponse faite par le pape à messeigneurs les ducs
319
Ce que fit le roi en apprenant les réponses du pape
325
Le roi dAngleterre demande en mariage madame Isabelle fille du roi de France
329
Copie de la trêve conclue entre les deux rois
357
Victoire du roi de Hongrie sur les Turcs
387
Des seigneurs qui furent vaincus sans résistance dans le Dau phiné
393
Ambassade envoyée au roi par les Génois
401
Maladie du roi Prières publiques pour son rétablissement
403
Le duc de Berri fait don de la main de saint Thomas à léglise de SaintDenys
411
Mariage de la fille du roi par procuration
413
Chapitre I Le roi envoie des ambassadeurs aux rois chrétiens au sujet de lunion de lÉglise universelle Page
417
Mort du roi dAragon
423
Secours envoyés par la France au roi de Hongrie contre les Turcs
425
Le roi fournit des secours au comte de Hainaut
431
Ambassade du roi dAngleterre
433
Visite de la duchesse de Brabant au roi de France
435
Les Génois se mettent sous lobéissance du roi
437
Naissance dun fils du duc dOrléans
443
Mariage de la fille du roi avec le fils du duc de Bretagne Ibid Chap X Le duc de Bourgogne est envoyé en Angleterre pour le mariage de la fille du r...
445
Miracle de saint Denys
473
Restitution laite par le roi dAngleterre des places de Brest et de Cherbourg
477
Tempête extraordinaire
479
Prodiges vus dans le ciel
481
Larmée française refuse de suivre les conseils que lui donne le roi de Hongrie sur la manière dattaquer Bajazet
483
Les chrétiens semparent du fort de Racbova et assiégent la ville de Nicopolis
493
Les chrétiens lèvent le siége de Nicopolis par crainte de Ba jazet et massacrent en partant les prisonniers Turcs
499
Comment on attaqua les Turcs qui furent dabord vaincus
503
Les chrétiens sont vaincus par les Turcs Page
511
Cruautés exercées par les Turcs contre les chrétiens en pré
517
Naissance de monseigneur Louis fils du roi de France
523
Le roi envoie des ambassadeurs aux deux prétendus papes
529
Chapitbe I Traité conclu entre les rois de France et de Navarre
537
On essaie de rendre la santé au roi par lentremise des sorciers
543
Mariage du fils du duc de Bretagne avec la fille du roi
551
Lempereur de Constantinople envoie une ambassade au roi
559
Entrevue du roi de Bohême et du roi de France dans la ville
565
Chapitre I Le pape cherche à traverser les desseins du roi pour la voie
573
Les prélats de France sassemblent au sujet de lunion de lÉglise
579
Mort de Guy abbé de SaintDenys et élection de Philippe
585
Copie de la soustraction dobédience au pape Pgz
599
Le roi sempare du comté de Périgord et en accorde la possession à son frère
645
Du comté de Foix
651
Mésintelligence entre le pape et les cardinaux lie pape est assiégé dans son palais dAvignon
653
Mort de madame Blanche reine de France Son éloge
657
Supplice des deux Augustins apostats
663
Le roi dAngleterre bannit Henri son cousin Celniei commence alors à conspirer contre lui
669
Par quelle voie messeigneurs les cardinaux entendaient rétablir lunion
677
Chapitre I De la maladie du roi 68 r Chap II Ambassadeurs envoyés par les Vénitiens Dtme imposée au clergé
687
Le roi envoie des secours à lempereur de Grèce
691
Débordement des rivières Grande mortalité
693
Evénements mémorables qui eurent lieu cette année dans plusieurs parties du monde
697
Alliance contractée entre les ducs dOrléans et de Lancaster
701
Mauvais traitements exercés par les Anglais contre la reine dAn gleterre après le départ du roi
703
Henri duc de Lancaster usurpe le trône dAngleterre
705
Le roi dAngleterre est arrêté et mis en prison par ses sujets
713
Lamentations sur la captivité du roi
717
Jugement et déposition du roi Richard
721
Le duc de Lancaster est élu roi
725
Du couronnement du roi et de la cédule de saint Thomas
727
Le roi de France envoie des ambassadeurs en Angleterre
731
Mort de Jean duc de Bretagne
733
Mort ignominieuse des partisans du roi Richard
735
Mort du roi Richard
739
Mort du sire Spdnser et du comte de Huntingdon
741
Mesures prises pour lhonneur et dans lintérêt du royaume
745
De lUniversité de Paris
747
Monseigneur Louis est dépossédé du trône de Sicile Page
749
Mort du comte dÉtampes
751
Chapitre I Réception de lempereur de Grèce
755
Mariage de la comtesse dEu avec le comte de Clermont
759
Ambassades du roi de Roîiême et des électeurs de lempire au roi de France
761
Réponse faite aux envoyés dAllemagne leur départ Retour des ambassadeurs français nouvelles apportées par eux
765
Ambassadeurs du royaume de Danemark
769
Mort du fils aîné du roi de France
771
Mariage du roi de Sicile
773
Rétablissement du roi Couronnement du nouvel empereur
775
Le roi fait don du comté de Foix au captai de Buch
777
Léglise de SaintDenys reçoit en don le bras et la tête de saint Benoît
781

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 630 - IN NOMINE SANCTE ET INDIVIDUE TRINITATIS, PATRIS ET FILII ET SPIRITUS SANCTI. AMEN.
Page 83 - Ce qui l'affligeait surtout, c'était de voir que toutes les fois que, fatiguée de pleurer et de gémir, elle l'approchait pour lui prodiguer les marques de son chaste amour, le roi la repoussait en disant avec douceur à ses gens : « Quelle est cette « femme dont la vue m'obsède? Sachez si elle a besoin de quelque « chose, et délivrez-moi comme vous pourrez de ses persécutions et de « ses importunités, afin qu'elle ne s'attache pas ainsi à mes pas.
Page 81 - Il n'avait point d'abord cessé de reconnaître ses amis, ses familiers, les seigneurs de la cour et tous les gens de sa maison ; il se souvenait même d'eux en leur absence et les nommait par leurs noms. Mais, à la longue, son esprit se couvrit de ténèbres si épaisses qu'il oublia complètement jusqu'aux choses que la nature aurait dû lui rappeler. Ainsi, par une bizarrerie étrange et inexplicable, il prétendait n'être pas marié et n'avoir jamais eu...
Page 81 - Il était dans toute la force et dans toute la vigueur de la jeunesse, et les médecins assuraient que l'état de sa santé était très satisfaisant, lorsque tout à coup, vers le milieu de juin, il commença à donner, comme auparavant, des signes de démence, et à se livrer à des extravagances tout à fait indignes de la majesté royale. On disait généralement que c'était l'effet des sortilèges de quelques gens malintentionnés.
Page 19 - En même temps il donna de l'éperon à son cheval et, près d'une heure entière, il fut emporté de côté et d'autre avec une extrême rapidité, en criant : « On veut me livrer à mes ennemis ! » et en frappant ses amis aussi bien que les premiers venus. Tout le monde fuyait devant lui comme devant la foudre. Pendant cet accès de fureur, le roi tua quatre hommes, entre autres un fameux chevalier de Gascogne, nommé de Polignac, qui était bâtard. Il aurait causé de plus grands malheurs encore...
Page 19 - Il aurait causé de plus grands matheurs encore, si son épée ne se fût brisée. Alors on l'entoura, on l'attacha sur un chariot et on le ramena au Mans pour lui faire prendre un peu de repos. Ses forces étaient tellement épuisées qu'il resta deux jours sans connaissance <et privé de l'usage de ses membres. Bientôt son état empira ; le corps commença à se refroidir : la poitrine seule conservait encore un reste de chaleur et de vie, qu'on distinguait à peine aux légers battements de son...
Page 535 - Bourgogne qu'on en fît autant à tous les gens de la cour. Il avait éprouvé ce jour-là de telles souffrances, que le lendemain il fit venir ledit duc et d'autres seigneurs, et leur déclara en pleurant qu'il préférait la mort à de pareils tourments; il arracha des larmes à tous les assistants, en leur répétant plusieurs fois, dit-on : « Au nom de « Jésus-Christ, s'il en est parmi vous qui soient complices du « mal que j'endure, je les supplie de ne point me torturer plus « longtemps...
Page 83 - Cette fatale et déplorable maladie dura jusqu'au mois de janvier, sans que toute la science des médecins pût y apporter aucun remède. Ils ne parvinrent même pas à en découvrir la cause, malgré les nombreuses consultations qu'ils eurent entre eux à ce sujet.
Page 19 - L'imagination du roi, déjà troublée, lui fit ajouter foi à ces paroles et un nouvel incident acheva d'égarer ses esprits. Un des hommes d'armes qui chevauchaient à ses côtés, se trouvant trop pressé dans la foule, laissa tomber à terre son épée. Au bruit du fer, le roi fut saisi tout à coup d'un accès de fureur ; dans son égarement, il tira son épée du fourreau et tua cet homme. En même temps il donna de l'éperon à son cheval et...
Page 535 - Notre-Seigneur comme le plus souverain de tous les remèdes. Enfin, Dieu jeta du haut des cieux un regard de miséricorde sur la France et rendit la santé au roi la seconde semaine de juillet. Le lendemain, qui était un lundi, le roi, pour reconnaître ce bienfait, fit un pèlerinage à Notre-Dame de Paris, en habit royal, y entendit la messe et offrit des actions de grâces à Dieu. « Depuis ce jour jusqu'au vendredi de la semaine suivante le roi jouit de son bon sens. Mais le lendemain...

Bibliographic information