RECUEIL GÉNÉRAL DES PROVERBES DRAMATIQUES: EN VERS ET EN PROSE, TANT IMPRIMÉS QUE MANUSCRITS.

Front Cover
chez les Libraires qui vendent les Nouveautés, 1785 - French drama
 

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 269 - L'inquiétude & l'agitation que j'ai remarquées en vous, m'ont allarmé , mon fils ; j'ai craint de vous voir dédaigner les douceurs de la médiocrité. Mes craintes font heureufement diffipées : joulflcz du fruit de la libéralité de votre oncle : on confie- fans crainte des richeiTes à ceux quifarentles méprifer.
Page 269 - J'ai effectivement chez moi les cent mille écus , pour marier mon fils à Lucile. « ORONTE , avec âne extiémeffurprlfh Oh! oh! LUCILE. Ah! ciel. DA MON fils fi Jette aux genoux de fort père^ Ah ! mon père. DAMON /è/*. Relevez vous, mon fils
Page 255 - Je vous fuis bien obligé ; vous me rendez juftice. Ainfi donc la fortune n'entre pour rien dans votre réfolution. ORONTE. Non , parbleu ; je ne confulte que ma tendrefle pour ma allé.
Page 249 - Lorfqu'on attache auffi fortement fon bonheur aux biens de la fortune, on eft prêt à tout faire pour les acquérir , & à tout perdre pour les conferver.
Page 261 - Oui , Damon , je dois lui obéir , & me taire. DAMON , fils. Malheureux que je fuis ! Mais peut¿tre ignore-t il.
Page 258 - Oronre , l'honneur me fait un devoir de le rendre public. ORONTE, avec un foupir. L'honneur , oui; c'en une belle chofc cftie l'honneur.
Page 256 - Vous raíTurez mon cœur aliarme , & je ne crains plus de vous apprendre que..
Page 86 - Ne cherchons pas à nous excufer; m.itons-nons comme fi nous ignorions nos torts : ils n'ont de réalité que celle qu'on leur fuppofe.
Page 267 - U plus grana, accablement, Doutez-vous de ma réponfe , mon père ; je préfère de mériter la charmante Lucile 3 au bonheur de la poiféder.
Page 146 - Ah , parbleu ! où -en feroit- on , s'il falloir olinder pour toutes les infantes, à qui il arrive la moindre aventure. La COMTESSE, avec fureur.

Bibliographic information