Les grands hommes vengés: ou, Examen des jugements portés par M. de V., & par quelques autres philosophes, sur plusieurs hommes célebres, par ordre alphabétique; avec un grand nombre de remarques critiques & de jugements littéraires, Volume 1; Volume 9

Front Cover
& se trouve A Lyon, chez J.-M. Barret, Imprimeur-Libraire, 1769 - Philosophy, French
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 137 - Chantre ~ une si grande faiblesse que je crus véritablement mourir. 0 mon cher ! mourir n'est rien ; mais songes-tu que je vais comparaître devant Dieu ? Tu sais comme j'ai vécu. Avant que tu reçoives ce billet, les portes de l'Éternité seront peut-être ouvertes pour moi.
Page 217 - J'ai eu des idées nouvelles; il a bien fallu trouver de nouveaux mots , ou donner aux anciens de nouvelles acceptions. Ceux qui n'ont pas compris ceci m'ont fait dire des choses absurdes , et qui seraient révoltantes dans tous les pays du monde , parce que , dans tous les pays du monde , on veut de la morale.
Page 223 - D'ailleurs il n'en eft pas des fyftêmes dans cette étude comme dans celle de la Phyfiqae; ceux-ci font prefque toujours précipités , parce qu'une obfervation nouvelle & imprévue peut les renverfer en un inftant ;au contraire , quand on recueille avec foin les faits que nous tranfmet l'Hiftoire ancienne d'un pays , fi on ne raflemble pas toujours tous les matériaux qu'on peut defirer, on ne fauroit du.
Page 220 - Le désordre n'est qu'apparent, quand l'auteur mettant à leur véritable place les idées dont il fait usage, laisse à suppléer aux lecteurs les idées intermédiaires: et c'est ainsi que M.
Page 214 - ... t'aimer ne détestent pas ceux qui disent la même chose sous un manteau de laine noire; qu'il soit égal de t'adorer dans un jargon...
Page 131 - Puissiez-vous seulement reconnaître la justice de nos armes, recevoir la paix que malgré vos pertes vous avez tant de fois refusée, et dans l'abondance de vos larmes éteindre les feux d'une guerre que vous avez malheureusement allumée.
Page 214 - Il en eft des livres comme du feu dans nos foyers ; on va prendre ce feu chez fon voifin , on l'allume chez foi , on le communique à d'autres , et il appartient à tous.
Page 295 - C'est à moi, Monsieur, de vous remercier à tous égards. En vous offrant l'ébauche de mes tristes rêveries, je n'ai point cru vous faire un présent digne de vous, mais m'acquitter d'un devoir et vous rendre un hommage que nous vous devons tous comme à notre chef.
Page 296 - ... comme dans vos écrits. Tout ce qui vous approche doit apprendre de vous le chemin de la gloire. Vous voyez que je n'aspire pas à nous rétablir dans notre bêtise, quoique je regrette beaucoup, pour ma part, le peu que j'en ai perdu.
Page 253 - J'ai donc appris avec douleur que vous fréquentiez plus que jamais des gens dont le nom est abominable à toutes les personnes qui ont tant soit peu de piété, et avec raison, puisqu'on leur interdit l'entrée de l'église et la communion des fidèles, même à la mort, à moins qu'ils ne se reconnaissent.

Bibliographic information