Apologie de Monsieur l'abbé de Prades..

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

pro-diluvien ; = compte-rendu d'autres ouvrages
R de Maillet<

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 81 - Prétendez-vous, m'at-on dit, vous servir de ces marques de vérité pour les miracles comme pour les faits naturels ? Cette question m'a toujours surpris. Je réponds à mon tour : Est-ce qu'un miracle n'est pas un fait? Si c'est un fait, pourquoi ne puis-je pas me servir des mêmes marques de vérité pour les uns comme pour les autres ? Serait-ce parce que le miracle n'est pas compris dans l'enchaînement du cours ordinaire des choses?
Page 114 - Anglais surtout furent entièrement défaits; ce fait sera sans doute probable pour ces étrangers qui arrivent ; mais ils n'en seront absolument assurés que lorsque plusieurs officiers se seront joints ensemble pour le leur confirmer. Si, au contraire, à leur arrivée un officier français, élevant la voix de façon à se faire entendre de fort loin, leur apprend cette nouvelle avec de grandes démonstrations de joie, ce fait deviendra pour eux certain ; ils ne...
Page 128 - Un monument, je l'avoue, n'est pas un bon garant pour la vérité d'un fait, à moins qu'il n'ait été érigé dans le temps même où le fait est arrivé, pour en perpétuer le souvenir : si ce n'est que longtemps après, il perd toute son autorité, par rapport à la vérité du fait : tout ce qu'il prouve, c'est que du temps où il fut érigé la créance de ce fait...
Page 51 - Croix , & à fe mettre à genoux dans la contenance d'un Homme qui prie, il n'avoit jamais joint à tout cela aucune intention , ni compris celle que les autres y joignoient.
Page 74 - ... le témoin en particulier ;parce que, quelque connaissance que j'aie du cœur humain, je ne le connaîtrai jamais assez parfaitement pour en deviner les divers caprices et tous les ressorts mystérieux qui le font mouvoir. Mais ce que je chercherais en vain dans un témoignage, je le trouve dans le concours de plusieurs témoignages, parce que l'humanité s'y peint; je puis, en conséquence des lois...
Page 100 - ... leur dire : nous avons vécu longtemps avec vos contemporains; et voilà pourtant la première fois que nous entendons parler de ce fait : il est trop intéressant, et il doit avoir fait trop de bruit pour que nous n'en ayons pas été instruits plus tôt. Et s'ils ajoutaient à cela qu'on n'aperçoit aucune des suites qu'aurait dû entraîner ce fait, et plusieurs autres choses que nous développerons dans la suite...
Page 103 - Si je remonte donc jufqu'au fait fur le même nombre de lignes traditionnelles , je ne faujiois douter de la réalité du fait , auquel toutes ces lignes m'ont conduit ; parce que je ferai toujours le même raifonnement fur tous les hommes qui repréfentent leur ligne dans quelque point du temps que je la prenne. Il ya dans le monde , me dira quelqu'un , un fi grand nombre de faufles traditions , que je ne faurois me rendre à vos preuves.
Page 96 - ... la suivante. On m'avouera d'abord que la déposition d'un grand nombre de témoins oculaires ne peut avoir que la vérité pour centre : nous en avons déjà exposé les raisons. Or, je dis que la tradition, dont je touche actuellement un des bouts, peut me conduire infailliblement à ce cercle de témoignages rendus par une foule de témoins oculaires.
Page 116 - ... et délicats qui décèlent l'homme du grand monde? La critique, en faisant disparaître plusieurs ouvrages apocryphes et en les précipitant dans l'oubli, a confirmé dans leur antique possession ceux qui sont légitimes, et a répandu sur eux un nouveau jour. Si d'une main elle a renversé, on peut dire que de l'autre elle a bâti. A la lueur de son flambeau, nous pouvons pénétrer jusque dans les sombres profondeurs de l'antiquité, et discerner par ses propres règles les ouvrages supposés...
Page 78 - On l'aperçoit dans un certain point fixe de combinaison, et c'est celui où vous avez assez de témoins pour pouvoir assurer qu'il ya des passions opposées ou des intérêts divers, ou si l'on veut encore, lorsque les faits ne peuvent s'accorder ni avec les passions ni avec les intérêts de ceux qui les rapportent; en un mot, lorsque du côté des témoins ou du côté du fait on voit évidemment qu'il ne saurait y avoir unité de motif.

Bibliographic information