Relation abrégée d'un voyage fait dans l'intérieur de l'Amérique méridionale: depuis la côte de la mer du Sud, jusqu'aux côtes du Brésil et de la Guyane, en descendant la rivière des Amazones...

Front Cover
chez Jean-Edme Dufour & Philippe Roux, 1778 - Amazon River - 379 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 50 - L'insensibilité en fait la base. Je laisse à décider si on la doit honorer du nom d'apathie, ou l'avilir par celui de stupidité.
Page 162 - Il avoit une autre fingularité plus remarquable ; fes oreilles , ies joues & fon mufeau ét oient teints d'un vermillon fi vif, qu'on avoit peine à fe perfuader que cette couleur fût naturelle. Je l'ai gardé pendant un an , & il étoit encore en vie , lorfque j'écrivois ceci prefque à la vue des côtes de France , où je me faifois un des Amazones.
Page 51 - ... par lui; fans inquiétude pour l'avenir ; incapables de prévoyance & de réflexion ; fe livrant , quand rien ne les gêne , à une joie...
Page 158 - Crocodile , l'unique endroit où il trouve à l'offenfer , à caufe de la dureté de fon écaille ; mais celui-ci en fe plongeant dans l'eau y entraîne le Tigre , qui fe noie plutôt que de lâcher prife. Les Tigres que j'ai...
Page 87 - Indiens fè procurent tous les ans au Para, dans les voyages qu'ils y font pour y porter le Cacao qu'ils recueillent fans culture fur...
Page 151 - Bœuf encore plus complete, en attribuant à ce poiflbn des cornes dont la nature ne l'a pas pourvu. Il n'eft pas amphibie , à proprement parler , puifqu'il ne fort jamais de l'eau entièrement, & n'en peut fortir , n'ayant que deux nageoires...
Page 157 - Comme ceux des bords de l'Amazone sont moins chassés et moins poursuivis, ils craignent peu les hommes. Dans le temps des inondations, ils entrent quelquefois dans les cabanes d'Indiens...
Page 154 - J'ai vu aux environs du Para une espèce de lamproie dont le corps, comme celui de la lamproie ordinaire, est percé d'un grand nombre d'ouvertures, mais qui a de plus la même propriété que la torpille ; celui qui la touche avec la main, ou même avec un bâton, ressent un engourdissement douloureux dans le bras et quelquefois en est, dit-on, renversé.
Page 132 - ... dix pieds et demi de pente ; ce qui s'accorde avec la hauteur du mercure que je trouvai au fort de Pauxis quatorze toises au-dessus du niveau de l'eau, d'environ une ligne un quart moindre qu'au Para, au bord de la mer.
Page 161 - Sapajoux , mais d'autres plus petits encore , difficiles à apprivoifer , dont le poil eft long , luitré , ordinairement couleur de marron , & quelquefois moucheté de fauve. Ils ont la queue deux fois auffi longue que le corps , la tête petite & quarrée , les oreilles pointues...

Bibliographic information