Histoire des classes privilégiées dans les temps anciens, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 116 - Perse veut-il offrir un sacrifice à quelqu'un de ces dieux? Il conduit la victime dans un lieu pur, et, la tête couverte d'une tiare couronnée le plus ordinairement de myrte, il invoque le dieu. Il n'est pas permis à celui qui offre le sacrifice de faire des vœux pour lui seul en particulier : il faut qu'il prie pour la prospérité du roi et celle de tous les Perses en général ; car il est compris sous cette dénomination.
Page 148 - ... indisciplinables , et n'ont jamais pu conquérir leurs voisins. En Asie , au contraire , les peuples ont plus d'intelligence, d'aptitude pour les arts ; mais ils manquent de cœur, et ils restent sous le joug d'un esclavage perpétuel. La race grecque, qui topographiquement est intermédiaire , réunit toutes les qualités des deux autres. Elle possède à la fois l'intelligence et le courage; elle sait en même temps garder son indépendance et former de bons gouvernements, capable, si elle...
Page 55 - Ils ne portent qu'une robe de lin et des » chaussures en écorce de papyrus ; il ne leur est pas » permis d'avoir d'autre habit ni d'autre chaussure. » Ils se lavent deux fois par jour dans l'eau froide et » autant de fois toutes les nuits ; en un mot, ils ont » mille .pratiques religieuses qu'ils observent régu
Page 35 - Dieux, ils passent toute leur vie à méditer les questions philosophiques, et ils se sont acquis une grande réputation dans l'astrologie. Ils se livrent surtout à la science divinatoire et font des prédictions sur l'avenir ; ils essayent de détourner le mal et de procurer le bien soit par des purifications, soit par des sacrifices, soit par des enchantements.
Page 110 - Déjocès y parlèrent, comme je le pense, à peu près en ces termes : « Puisque la vie que nous menons ne nous permet plus » d'habiter ce pays, choisissons un roi : la Médie étant » alors gouvernée par de bonnes lois, nous pourrons cul« tiver en paix nos campagnes, sans craindre d'en être » chassés par l'injustice et la violence.
Page 253 - Rien de plus aimable que le ventre. Le ventre, c'est ton père ; le ventre, c'est ta mère. Vertus, ambassades , commandements , vaine gloire et vain bruit du pays des songes! La mort te glacera au jour marqué par les dieux, et que te restera-t-il? ce que tu auras bu et mangé, rien de plus. Le reste est poussière, poussière de Périclès, de Codrus ou de Cimon!
Page 35 - ... par des enchantements Ils sont versés dans l'art de prédire l'avenir par le vol des oiseaux; ils expliquent les songes et les prodiges. Expérimentés dans l'inspection des entrailles des victimes, ils passent pour saisir exactement la vérité.
Page 146 - Grèce dans la variété heurtée de ses monts et de ses torrents, de ses caps et ses golfes, dans la multiplicité de ses courbes et de ses angles, si vivement et si spirituellement accentués. Regardez-la en face de la ligne immobile et directe de l'uniforme Egypte, elle s'agite et scintille sur la carte, vrai symbole de la mobilité dans notre mobile Occident.
Page 285 - Par une de ces révolutions lentes et cachées qu'on trouve accomplies à une certaine époque , mais dont on ne suit pas le cours , et jusqu'à l'origine desquelles on ne remonte jamais , il arriva que l'industrie sortit de la domesticité, et qu'au lieu d'artisans esclaves, il se forma des artisans libres qui travaillèrent, non pour un maître, mais pour le public et à leur profit. Ce fut un immense changement dans l'état de la société , surtout dans son avenir. Quand et comment il s'opéra...
Page 201 - Ils n'eurent donc d'abord qu'une vue générale, qui était d'inspirer à un peuple qui ne craignait rien, la crainte des dieux, et de se servir de cette crainte pour le conduire à leur fantaisie.

Bibliographic information