L'invention du vêtement national au Sri Lanka: habiller le corps colonisé

Front Cover
KARTHALA Editions, 2006 - Clothing and dress - 138 pages
L'habillement est un produit social. Si dans toutes les cultures, hommes et femmes montrent une immense créativité à parer leur corps de vêtements et de bijoux, cela est encore plus vrai pour les cultures non occidentales. Le corps devient ainsi le porteur de signes culturels. La parure est un mode de communication non verbale, un système de significations. Dans cet ouvrage, l'auteur, Nira Wickramasinghe, étudie tout particulièrement les significations politiques, économiques et populaires assignées à l'habillement et aux vêtements dans les contextes coloniaux. Si elle prend comme étude de cas l'invention du vêtement national à Ceylan pendant la colonisation anglaise, au XIXe et au XXe siècle, elle étend son analyse à ce qui a eu lieu en Inde ainsi qu'en Afrique, à la même période. Elle montre comment se sont construites l'" identité " et l'" authenticité " avec la création des costumes officiels par le gouvernement colonial. Convaincue que le corps colonisé est à son summum de revendication au moment de l'indépendance, elle examine les liens existant entre cette période au Sri Lanka et le passé colonial, ainsi que la signification des commémorations qui se sont exprimées au Jour de l'indépendance. Elle étudie les changements au niveau matériel dans la production et la consommation du vêtement, avec, notamment, l'invention et l'introduction de la machine à coudre. Enfin, elle recrée la vie d'un homme, à travers trois photographies saisies à trois périodes différentes de sa carrière, et ce que les vêtements qu'ils portent révèlent de son histoire et de sa société.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Repères chronologiques
5
Indépendance et costume national
13
Vêtement et culture matérielle
43
vêtement colonialisme
67
Copyright

Other editions - View all

Common terms and phrases

Bibliographic information