Collection des mémoires relatifs à l̓histoire de France...

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 120 - A la charge que ceux de ladite assemblée et académie ne connaîtront que de l'ornement , embellissement et augmentation de la langue française et des livres qui seront par eux faits , et par autres personnes qui le désireront et voudront.
Page 370 - Dieu seul, il n'ya puissance en terre, quelle qu'elle soit, spirituelle ou temporelle, qui ait aucun droit sur son royaume, pour en priver les personnes sacrées de nos Rois...
Page 120 - ... de nettoyer la langue des ordures qu'elle avait contractées , ou dans la bouche du peuple, ou dans la foule du palais et dans les impuretés de la chicane , ou par les mauvais usages des courtisans ignorants , ou par l'abus de ceux qui la corrompent en l'écrivant, et de ceux qui disent bien dans les chaires ce qu'il faut dire , mais autrement qu'il ne faut , etc.
Page 388 - Roi , les princes, ducs, pairs et officiers de la couronne , seroient invités de se trouver en ladite cour, pour, avec le chancelier, les chambres assemblées, aviser sur les propositions qui seroient faites pour le service du Roi , le soulagement de ses sujets et le bien de son Etat.
Page 203 - ... divers lieux de la ville , souffert les douleurs du plomb fondu et de l'huile bouillante jetés dans ses plaies , fut tiré vif à quatre chevaux , brûlé , et ses cendres jetées au vent. Lors la maladie de penser à la mort des rois étoit si pestilentielle , que plusieurs esprits furent , à l'égard du fils , touchés et saisis d'une fureur semblable à celle de Ravaillac au respect du père. Un enfant même de douze ans osa bien dire qu'il seroit assez hardi pour tuer le jeune prince.
Page 140 - ... fondation. Je défends à mes héritiers de prendre alliance en des maisons qui ne soient pas vraiment nobles , les laissant assez à leur aise pour avoir plus d'égard à la naissance et à la vertu, qu'aux commodités et aux biens.
Page 174 - Qu'il falloit plus prendre garde à la maison de Guise qu'à aucune autre, tant à cause du grand nombre de têtes qu'elle avoit , qu'à raison de la proximité des états de Lorraine dont ils étoient sortis , et des mauvais desseins qu'ils avoient toujours eus contre la France sur les folles prétentions du comté de Provence...
Page 466 - ... qu'il n'y avoit aucun homme de qualité pour conduire cette multitude, l'orage qu'il émut ne tomba que sur la maison du maréchal d'Ancre et celle de son secrétaire Corbinelli, qui, avec une extraordinaire furie, furent pillées sans qu'il y restât que les pierres et le bois, le pillage continuant encore le lendemain tout le jour ; outre que le bon ordre qui fut mis dans Paris modéra le feu en la plupart des esprits...
Page 372 - ... forcer ses sujets en leurs consciences et les contraindre d'embrasser son erreur et infidélité, il peut être déclaré déchu de ses droits comme coupable de félonie envers celui à qui il a fait le serment de son royaume, c'est-à-dire envers JésusChrist, et ses sujets peuvent être absous au tribunal ecclésiastique du serment de fidélité qu'ils lui ont prêté.
Page 139 - ... suivant le dessin qui en sera arrêté par ma nièce la duchesse d'Aiguillon et M. de Noyers, — du collège de Sorbonne, suivant le dessin que j'en ai arrêté avec M. de Noyers et le sieur Mercier, architecte, — à l'achat des...

Bibliographic information