Souvenirs de la marquise de Créquy. 1710 à...[1802], Volume 4

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 339 - Que tu changeais en ambroisie, Tu te livrais dans ta folie A l'amant heureux et trompé Qui t'avait consacré sa vie ? Le ciel ne te donnait alors, Pour tout rang et pour tous trésors, Que les agréments de ton âge, Un cœur tendre, un esprit volage, Un sein d'albâtre, et de beaux yeux.
Page 340 - Ce large suisse à cheveux blancs. Qui ment sans cesse à votre porte, Philis, est l'image du Temps: On dirait qu'il chasse l'escorte Des tendres Amours et des Ris: Sous vos magnifiques lambris Ces enfants tremblent de paraître. Hélas!
Page 340 - ... la Savonnerie, Ceux que les Persans ont ourdis, Et toute votre orfèvrerie, Et ces plats si chers que Germain A gravés de sa main divine, Et ces cabinets où Martin A surpassé l'art de la Chine; Vos vases japonais et blancs, Toutes ces fragiles merveilles; Ces deux lustres de diamants Qui pendent à vos deux oreilles; Ces riches carcans, ces colliers, Et cette pompe enchanteresse, Ne valent pas un des baisers Que tu donnais dans ta jeunesse.
Page 205 - M. de La Borde m'a dit que vous lui aviez ordonné de m'embrasser des deux côtés de votre part. Quoi ! deux baisers sur la...
Page 160 - Ex-voto. On aime ses vieux jours autant que son — Aurore : Chacun sur mon voyage avait crié — Haro ! L'espérance soutient et le succès — restaure; Me voici rajeunie et presque sans — bobo. Mon front était ridé, mon teint celui d'un — Maure , Quand je parlais, mes dents partaient — ex abrupto. Une seule restait , servant de — memento.
Page 112 - Loriaine; ceux de Luxembourg, qui comptaient quatre Empereurs et six Rois de Bohême parmi leurs ancêtres; ceux de Savoie , issus d'une maison qui régnait souverainement depuis cinq cents ans, se sont conformés à l'ordre ancien du royaume; ils n'y ont pris d'autres...
Page 183 - Lorsqu'à Paphos je reviendrai, Et que j'aurai la main plus sûre. Ah ! si jamais de ma façon De vos attraits on voit l'image, On sait comment Pygmalion Traitait autrefois son ouvrage.
Page 154 - Pédant, vilain pédant, tu es si pédant , si sérieux, « si sec et si gourmé , si composé , si empesé et si « ennuyeux , que je ne veux pas que tu viennes « souper avec nous chez Monticour.
Page 258 - La nature en souffrance et le ciel en courroux. [Ce ciel, par un traité qui s'est fait malgré nous, Entre notre faiblesse et sa toute-puissance Nous laissant le malheur et gardant la vengeance? Ils m'ont dit que celui qui nous a formés tous, Du pouvoir d'opprimer se montre si jaloux Qu'après avoir soumis sa faible créature Au tribut de douleur qu'exigé la nature, Aux besoins renaissants, aux ennuis, aux travaux, U lui commande encor d'ajouter à ses maux...
Page 191 - ... faire connaissance avec vous. Il ya longtemps que j'en désirais l'occasion, et je vous avouerai que j'ai pour votre famille une prédilection singulière, un culte de latrie!... Elle me dit alors qu'elle était allée la veille au château de Conflans, pour y visiter cette maison pendant l'absence de l'archevêque de Paris, et qu'elle y avait vu un superbe portrait du duc de Créquy-Lesdiguières, dont elle ne pouvait parler qu'avec une sorte d'admiration frénétique. » — Ah! je comprends...

Bibliographic information