Livre premier des antiquitez perdues, et si au vif representées par la plume de l'Illustre Iurisconsulte G. Pancirol qu'on peut en tirer grand profit de la perte, accompagné d'un second, des choses nouuellement inuentées et auparauant incogneües. En faueur des Curieux traduits tant de l'Italien que du latin en françois par Pierre de La Noue [Préf. du trad. à Bernard Guillaume de Oppersdorff, Lyon, 30 mars 1617]

Front Cover
par Pierre Roussin, 1617 - 6 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Bibliographic information